L'entrepreneuriat féminin à la Réunion en 2021

Levier de développement et de croissance économique d'un territoire mais aussi source d’émancipation des femmes, l'entrepreneuriat féminin reste cependant faible à La Réunion. Alors que les femmes représentent 49% de la population active, seulement 30% des entreprises créées le sont par une femme (hors micro-entreprises). Pourquoi un tel écart ? Ce n'est pas par manque de compétences - ni par manque d'idées - que les femmes n'osent pas se lancer dans l'aventure entrepreneuriale ! En effet, selon l'Insee, les créatrices d’entreprises sont globalement plus diplômées que les créateurs. Alors comment expliquer ce manque de parité et le fait que, chaque année, seul un tiers des projets portés par des femmes parvienne à aboutir ?

L'entrepreneuriat féminin : une question d'égalité hommes-femmes

Pensées limitantes, syndrome de l'imposteur et autres stéréotypes de genre sont encore très ancrés dans les mentalités, des hommes comme des femmes. Pour Nadine Caroupanin, déléguée aux droits des femmes et à l’égalité hommes-femmes à la Réunion, "le monde de l’entrepreneuriat reste un monde d’hommes dans l’inconscient collectif, ce qui pousse les femmes à une autocensure : ce milieu leur semble inaccessible".

Les inégalités entre les hommes et les femmes dans la vie quotidienne sont encore importantes et cela a des répercussions sur l'entrepreneuriat féminin. Répartition des tâches ménagères, charge mentale, place de la femme dans la société, jugement sur l'apparence, manque de confiance en soi…

Les freins à l'entrepreneuriat des femmes

Peur de se lancer. Peur d'échouer. Insécurité financière. Manque d'information. Découragement face aux formalités administratives. Difficulté d'accès aux aides et aux financements. En plus de ces difficultés exprimées par tous les porteurs de projet, femmes et hommes confondus, les femmes identifient trois principaux obstacles à leur entrepreneuriat :

  • La peur de ne pas dégager assez de revenus (36%)
  • La peur de l'échec financier pour l'entreprise (25%)
  • La manque de confiance en soi (18%)

Il faut aussi noter que 9 fois sur 10 à la Réunion, les chefs de familles monoparentales sont des femmes. On peut facilement imaginer qu'être mam'preneure ou mom'preneure appelle d'autres interrogations sur la sécurisation financière de son activité et l'équilibre vie privée – vie professionnelle :

  • Comment rendre son activité rentable à court terme ?
  • Comment bien organiser son temps et gérer les imprévus familiaux ?
  • Comment réussir à rester disponible pour sa famille et ses enfants ?

Pourquoi vouloir favoriser l'entrepreneuriat des femmes sur le territoire ?

De l'État à la Région en passant par le vaste tissu associatif, nombreux sont les organismes à avoir conscience de ces disparités entre les hommes et les femmes dans le domaine de l'entrepreneuriat.

Encourager la part des femmes dans la création d'entreprises, c'est vouloir :

  • Valoriser un potentiel de développement économique pour un territoire,
  • Modifier le regard porté sur les femmes, et le regard des femmes elles-mêmes, dans le monde économique,
  • Gommer les inégalités dues au genre et aux mentalités,
  • Promouvoir l'entrepreneuriat comme moyen d'émancipation économique des femmes.

C'est pourquoi de nombreux dispositifs et événements existent pour soutenir et accompagner les femmes qui souhaitent devenir entrepreneures ou développer leur activité.

Est-on féministe quand on soutient l'entrepreneuriat des femmes ?

Vouloir accompagner spécifiquement les femmes à créer leur société, est-ce du féminisme ? Si l'on considère que le féminisme désigne "l'ensemble des mouvements et idées philosophiques visant à promouvoir l'égalité homme-femme et abolir les inégalités dans tous les domaines", alors oui, on peut dire que l'entrepreneuriat féminin fait partie du mouvement féministe. Un mouvement qui va dans le sens de plus d'égalité dans tous les domaines de la vie, dont l'entrepreneuriat.

Logo Canopee ExpertiseChez Canopée Expertise, nous connaissons les enjeux de la vie d'une femme entrepreneure. Marie Cohen, la fondatrice, a créé son cabinet d'expertise-comptable tout en agrandissant sa famille. Aujourd'hui accompagnée de trois collaboratrices et collaborateurs, elle met son expertise, son expérience et son sens de l'écoute au service de la réussite de ses clients.

Sources : Observatoire BNP Paribas, IP Réunion, Zinfos974